Skip to content

Comment fonctionne l’impôt canadien?

Au Canada, l'impôt est prélevé à la source afin que le contribuable puisse payer d'avance son impôt. Ainsi, le contribuable ne devra rien au gouvernement en fin d'année (et vice-versa), et ce, qu'il gagne annuellement 25 000$ ou 250 000$.

À chaque période de deux semaines, l'employeur projette annuellement le salaire gagné de son employé et prélève 1/26 prévu sur le salaire annualisé. Par exemple, un employé qui gagne 1000$ par semaine, soit 2000$ par période de paye, se fera prélever à la source  405.58$. En effet, annuellement, 52 000$ donne 10 545$ à payer (au Québec) soit 405,58$ X 26. Si chaque période de paye est pareille et que l'employeur fait correctement son travail, le contribuable n'a rien à payer lors de sa déclaration d'impôt. Par contre, il n'a aucun remboursement non plus, à moins qu'il puisse bénéficier d'un crédit d'impôt (REER, frais de scolarité, frais médicaux, etc...). Si le montant pour une période de paye donnée varie (par exemple, la paie est de 2200$ une semaine et 1900$ la semaine suivante), il y aura un léger ajustement en fin d'année (généralement de +/- 200$ à payer ou recevoir). Vous pouvez donc devoir quelques centaines de dollars au mois d'avril si le calcul du prélèvement à la source n'est pas tout à fait exact.

Ce système fonctionne généralement bien, mais peut entraîner des surprises. Par exemple, une personne se trouve un travail au salaire annuel de 26 000$. Si cette personne travaille toute l'année, elle payera en impôt 2935$, prélevé à la source. Mais si cette même personne est 6 mois sans travail et se trouve ce boulot en milieu d'année, elle ne gagnera que 13 000$ sur toute son année. L'employeur, qui annualise toujours son prélèvement à la source, soustrait quand même 1/26 de 2935$ chaque période de paye. Le 31 décembre, elle aura payé à la source la moitié de 2935$, soit 1467.50$. Le moment venu de faire sa déclaration, elle déclare 13 000$ de revenus et, à ce salaire, elle n'est pas imposable. On lui rendra donc la totalité de son impôt prélevé à la source soit 1467.50$...voilà pour la bonne surprise!

Par contre, si une personne se trouve deux emplois en même temps à 13 000$ annuel et travaille toute l'année aux deux emplois, elle aura cumulé 26 000$ de revenus au 31 décembre. Aucun des employeurs n'aura prélevé quoi que ce soit à la source, étant donné que l'employé n'est pas imposable à 13 000$. Il n'est pas de la responsabilité de l'employeur de demander si son employé a un deuxième emploi en même temps et corriger ainsi le prélèvement à la source. Au moment venu de faire la déclaration, on déclare 26 000$ et on calcule l'impôt sur ce revenu, soit 2935$. Aucun impôt à la source? Boom! 2935$ à payer avant le 30 avril... Voilà pour les mauvaise surprises. Donc, sachez-le, si vous travaillez à deux endroits en même temps et que les employeurs ne sont pas avisés, vous risquez de devoir un solde!

Autre situation qui peut créer des surprises, bonnes comme mauvaises: la province de résidence au 31 décembre d'une année fiscale. Quelqu'un pourra travailler toute l'année au Québec (la province la plus taxée), déménagée en Alberta le 29 décembre (la province la moins taxée) et se retrouver avec un retour d'impôt faramineux car elle sera imposée comme résident de l'Alberta. Et l'inverse est aussi vrai, quelqu'un qui déménage au Québec en fin d'année sera imposé au Québec et devra un solde!

En somme, faites appel à un professionnel de l'impôt si vous avez des questions sur l'impôt canadien!

 

 

 

 

Laissez un commentaire